Scheme

Image manquante
Langage_progr.png
image:Langage_progr.png

Cet article fait partie de la série
Langages de programmation
Langages à objets
Ada 95 - C++ - C#
Common Lisp
Delphi - Eiffel - Java
Nice - Oz - Python
Simula - Smalltalk
Visual Basic
Langages impératifs
APL - ASP - Assembleur
BASIC - C - COBOL
Forth - FORTRAN - Logo
Pascal - Perl - PHP
Langages fonctionnels
Erlang - Haskell
ML/OCaml - Oz
Lisp/Common Lisp
Scheme
Langages déclaratifs
Clips - Oz - Prolog
Langages concurrents
Ada 95 - Erlang
Java - Oz
Langages balisés
HTML - SGML - XML
Dialectes XML
S-expressions
Voir aussi
Conception - Codage
Tests - Optimisations

Scheme est un langage de programmation dérivé du langage fonctionnel Lisp, créé dans les années 1970 au MIT par Gerald Jay Sussman et Guy L. Steele.

Le but des créateurs du langage était d'épurer le langage Lisp en conservant les aspects essentiels, la flexibilité et la puissance expressive. Scheme a donc une syntaxe extrêmement simple, avec un nombre très limité de mots-clé. Comme en Lisp, la notation préfixée permet de s'affranchir des opérateurs de précédence. De plus, la puissance des macros de Scheme lui permettent de s'adapter à n'importe quel problème, notamment de le rendre orienté objet et donc multi-paradigme.

La spécification de Scheme précise que toutes les implémentations doivent optimiser le cas de la récursion terminale.

Les types de données de base de Scheme sont les booléens, les nombres, qui peuvent être entiers de taille indéfinie, rationnels ou complexes, les caractères ou les symboles, qui sont des variables.

A ceux-là s'ajoutent des types de données composites suivants : chaînes de caractères, vecteurs, paires orientées, listes, listes associatives, tables de hachage et un type particulier générique, la S-expression, dont tous les autres types dérivent, rendant possible la méta-programmation, c'est-à-dire la possibilité d'étendre le langage avec de nouveaux opérateurs spéciaux.

Exemples de code

Les variables sont typées dynamiquement et leur portée est lexicale:

(define var1 value)
 
 (let ((var2 value))
    ...)
 

Listes :

 (cons 1 (cons 2 (cons 3 (cons 4 '()))))
 

Cette concaténation peut être abrégée en

 (list 1 2 3 4)
 

ou en

 '(1 2 3 4)
 

Fonctions : elles sont définies comme des lambda-expressions

 (define fun
    (lambda (arg1 arg2)
       ...))
 

ou plus simplement

 (define (fun arg1 arg2)
    ...)
 

Application à une liste :

 (apply fun (list value1 value2))
 

Evaluations conditionnelles :

 (cond (test1 expr1)
        (test2 expr2)
        ...
        (else exprn))
 

et aussi

 (if condition
        then-expr
        else-expr)
 


Exemple 1 - calcul d'une factorielle :

 (define (factorial n)
    (if (= n 0)
        1
        (* n (factorial (- n 1)))))
 
 (factorial 5)
  ;; => 120
 

Exemple 2 - définition d'une fonction map, qui applique une lambda-expression (qui élève son argument au carré) à tous les éléments d'une liste:

 (define (map f lst)
    (cond ((null? lst) lst)
          (else (cons (f (car lst))
                      (map f (cdr lst))))))
 
 (map (lambda (x) (* x x)) '(1 2 3 4))
  ;;  => (1 4 9 16)
 

Versions tail-récursives des deux exemples précédents :

 (define (factorial n)
    (let loop ((fact 1)
               (n n))
      (cond ((= n 0) fact)
            (else (loop (* n fact) (- n 1))))))
 
 (factorial 5)
  ;; => 120
 
 (define (map f lst)
    (do ((lst lst (cdr lst))
         (res '() (cons (f (car lst)) res)))
        ((null? lst) (reverse res))))
 
 (map (lambda (x) (* x x)) '(1 2 3 4))
  ;; => (1 4 9 16)
 

Implémentations

Scheme est avec Common Lisp le Lisp le plus populaire. Le langage est défini par le document R5RS.

Les principales implémentations en sont:

Liens externes

See also: Scheme, APL (langage), Active server pages, Ada (langage), Années 1970, Assembleur (langage), Basic, Bibliothèque logicielle, CLOS