Funérailles du pape Jean-Paul II

Suite à la mort du pape Jean-Paul II le 2 avril 2005 à 21h37 (19h37 GMT) dans son appartement privé, le Vatican a organisé 6 jours de cérémonies pour lui rendre hommage.

Image manquante
JPII_29-09-2004_portret.jpg
Jean-Paul II le 29 août 2004
Sommaire

2 avril

Veillée

Une veillée de prières commencée à 21h00, à laquelle près de 60 000 personnes ont participé, se déroulait sous les appartements du pape afin de rendre son « passage dans l'autre monde » le moins douloureux que possible.

Annonce de son décès

C'est le porte-parole du Vatican Joaquin Navarro-Valls qui a annoncé le décès du pape aux journalistes et le Vicaire de Rome en a fait de même avec les pélerins regroupés sur la place Saint-Pierre.

Conservation du corps

La dépouille mortelle du pape Jean-Paul II n'a pas été embaumée, a annoncé mardi le porte-parole du Vatican, Joaquin Navarro-Valls au cours d'une conférence de presse. La préparation du corps a été confiée à une équipe de spécialistes de l'institut de médecine légale de la polyclinique de Tor Vergata, à Rome, dirigée par le professeur Giovanni Arcudi. La tradition confiait jusqu'à présent la préparation des dépouilles des papes défunts à une famille romaine, les Signoracci, spécialistes dans les techniques d'embaumement. Le travail des praticiens de Tor Vergata est très critiqué. Le pape est méconnaissable, avec le visage émacié et la peau couleur cire, a ainsi commenté le quotidien Corriere della Sera dans sa publication du mardi 5 avril 2005.

Rassemblement nocturne

De même qu'en début de soirée, la nuit s'est déroulée, pour des dizaines de milliers de personnes, sous les appartements pontificaux. L'ambiance était au recueillement et au soulagement de savoir que le pape ne souffrait plus.

3 avril

Messe de la miséricorde

Voulue par Jean-Paul II, cette messe de la divine miséricorde a été célébrée par le cardinal Angelo Sodano le dimanche 3 avril 2005 en milieu de matinée sur la place Saint-Pierre de Rome, où plus de 100 000 fidèles s'étaient réunis.

Un message posthume du pape a été lu à cette occasion : À l'humanité, qui semble parfois égarée et dominée par le pouvoir du mal, de l'égoïsme et de la peur, le Seigneur ressuscité offre en don son amour, qui pardonne, réconcilie et rouvre l'âme à l'espoir. C'est l'amour qui convertit les cœurs et donne la paix.

Exposition de la dépouille mortelle à la Curie

Les membres de la curie, les plus hautes autorités italiennes et le corps diplomatique ont défilé devant la dépouille, dans la salle Clémentine du Palais apostolique, suivis par une file ininterrompue de moines, religieuses (notamment des religieuses polonaises qui entouraient le pape dans ses derniers instants), policiers, gardes suisses ou civils privilégiés. Cette cérémonie s'est poursuivie le lendemain.

Evénements en France

Une messe spéciale en l'église Notre-Dame de Paris est donnée par Monseigneur André Vingt-Trois à 18h30 pour le dernier hommage à Jean-Paul II. On note également la présence du président de la République, Jacques Chirac, du premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, et de leurs épouses, mais également celle de nombreux représentants de la classe politique française, sans parler de nombreux fidèles « anonymes ».

Toutes les cloches des églises de France ont retenti à 18h30 et même le grand bourdon de Notre-Dame de Paris, qui ne sonne que lors de très grandes occasions, a sonné le glas. Le 3 avril est également le jour de deuil en France et les drapeaux des établissements publics ont été mis en berne.

4 avril

Détermination de la date des funérailles ansi que celle du conclave

Une réunion de l'ensemble des cardinaux s'est déroulée à 10h30 en vue de déterminer la date des funérailles. Il a été convenu que ses funérailles auraient lieux le vendredi 8 avril à 10h00, qu'il serait enterré dans la crypte sous la basilique Saint-Pierre et des consignes ont été adressées aux cardinaux quant à l'organisation du conclave qui commencera le lundi 18 avril.

Transfert du corps

Aux alentours de 17h00 (15h00 GMT), la dépouille de Jean-Paul II est transférée de la salle Clémentine, qui se situe au deuxième étage du palais apostolique, à la basilique Saint-Pierre par 12 hommes en traversant la foule réunie sur la place Saint-Pierre. Ce transfert de la dépouille mortelle s'est déroulé sous les applaudissements des fidèles.

Exposition de la dépouille mortelle à la basilique Saint-Pierre

Image manquante
Body_of_John_Paul_II_Daniel_Scioli.jpg
Corp du Pape Jean Paul II exposé à Saint Pierre de Rome

L'exposition au public du corps a eu lieu à partir de 20 h 45 et se déroulera encore durant 3 jours. La basilique a été ouverte toute la journée de lundi (excépté une heure et demi dans la nuit afin de la nettoyer au lieu des quatre initialement prévues) afin de permettre aux très nombreux fidèles de se recueillir un bref instant devant la dépouille du pape. Selon certaines sources, 2 millions de fidèles et de pèlerins sont venus pour lui rendre un dernier hommage entre les 4, 5, 6 et 7 avril. Durant cette seule journée plus de 500 000 personnes ont défilé devant sa dépouille. La protection civile italienne les a accueillis afin d'assurer leur sécurité.

Jean-Paul II apparaît les traits du visage détendus, vêtu d'une chasuble blanche et d'une cape rouge, les mains repliées sur le corps et tenant sa crosse au creux du bras sur le côté gauche. Il porte une mitre blanche et sa tête repose sur plusieurs coussins.

5, 6 et 7 avril

Derniers hommages

Image manquante
Pilgrims_to_rome.jpg
Les pélerins arrivent par des trains spécialement affrétés

Les pélérins affluent des 4 coins du monde par les gares et les aéroports et se déversent dans les rues, qui mênent au Vatican, envahies par une foule compacte. La sécurité civile, l'armée italiennes, les bénévoles présents sur place ainsi qu'un important service de sécurité, en tout plus de 10 000 hommes et femmes, assurent le bon déroulement des funérailles du pape. Face à l'afflux exceptionnel de pèlerins, des tentes ont été érigées en périphérie de la ville mais de nombreux fidèles se sont contentés de dormir dans des sacs de couchage à même le sol ! L'espace aérien au dessus de Rome a été interdit de manière préventive, la voirie est couverte de milliers de bouteilles en plastique, cannettes, papiers et emballages en tout genre malgré les efforts déployés par les services de nettoyage. Enfin, les réseaux de télécommunications (comme ceux des téléphones portables) sont à la limite de la saturation. Il en est de même pour les restaurants et les hôtels qui ne font plus face à cette « marée humaine ».

En milieu de journée du 5 avril, certains médias évoquaient un bon kilomètre de file avant de pouvoir entrer dans la basilique, c’est-à-dire environ 8 heures d'attente. Le mardi 5 au soir, le Vatican annoncait que plus d'un million de fidèles avaient pu entrapercevoir la dépouille du pape : étant donné qu'ils sont très nombreux à vouloir lui rendre un dernier hommage, le rythme de passage est soutenu.

Durant la journée de mercredi, on estimait que la durée d'attente était de 24 heures et que ces files contenaient plus d'un millions de personnes étalées sur deux kilomètres, c’est-à-dire que les pélerins ne rentreraient pas dans la basilique avant sa fermeture pour les obsèques du pape. Des mesures ont donc été prises par les autorités italiennes qui ont décidé de bloquer l'arrivée de nouveaux pélerins dès 22h00, pour finalement rouvrir l'accès dès le lendemain matin (temps d'attente d'environ 4 heures).

L'exposition à la basilique Saint-Pierre s'est achevée le jeudi 7 avril à 20h00 afin de permettre les préparations des funérailles de Jean-Paul II qui se déroulaient le jour suivant.

8 avril

Enterrement

Image manquante
JohnPaulII-funeral.jpg
Les funérailles du pape Jean-Paul II
Image manquante
Pope_johnpaul_funeral.jpeg
Les funérailles du pape Jean-Paul II

La cérémonie religieuse célébrée par le cardinal Joseph Ratzinger a duré environ trois heures et s'est déroulée sur le parvis de la basilique Saint-Pierre. Elle a été diffusée en direct par les télévisions du monde entier. Près d'un million de personnes étaient présentes pour cette seule journée du 8 avril, dont environ deux cents hauts représentants d'Etat (du président américain Georges BUSH au président iranien KHATAMI).

Le pape défunt a été enterré dans la crypte de la basilique Saint-Pierre au Vatican à 14 h 20. La cérémonie d'inhumation s'est déroulée en l'absence des médias et a durée deux heures. Il repose près de la sépulture de l'apôtre Pierre, dans le caveau occupé avant lui par Jean XXIII béatifié depuis. Selon le Vatican, la niche a été réaménagée comme une cellule de monastère. Une grande dalle en marbre blanc de Carrare recouvre la tombe accueillant un cercueil en bois de cyprès placé à l'intérieur d'un cercueil en zinc lui-même déposé dans un cercueil en chêne. Tous les cercueils ont été scellés.

40 000 personnes ont été impliquées dans un dispositif de sécurité sans précédent, dont plus de 10 000 policiers, plus de 20 000 employés municipaux et plus de 10 000 volontaires de la protection civile. La ville de Rome a été interdite à la circulation, 1500 personnes et 300 véhicules ont été affectés uniquement à la protection des nombreuses personnalités, politiques ou religieuses, qui étaient présentes à Rome.

Statistiques1

La Salle-de-Presse et le Conseil pontifical pour les Communications sociales ont délivré plus de 6.000 accréditations (journalistes, photographes, reporters de radio-télévision) pour la couverture de l’événement.

Radio Vatican et le CTV ont permis à toutes les sociétés le demandant de reproduire leurs signaux. À la seule EUR-EBU se ont connectées 80 télévisions diffusant en mondio-vision. 137 chaînes TV (81 pays) ont signalé au Conseil pontifical avoir diffusé la Messe de funérailles, tandis que Radio Vatican a transmis la cérémonie en 7 langues.

Pendant la même période, le site Internet du Saint-Siège a reçu 1.300.000 visites, avec des pointes de 54.000 connexions contemporaines (bande de 9 gigabit/seconde).

La Messe de funérailles a été concélébrée par 157 Cardinaux, en présence de 700 archevêques et évêques, 3.000 prélats et prêtres. La communion a été distribuée par 300 prêtres. Les délégations officielles étaient au nombre de 169 : 10 souverains et 59 chefs d’état, 3 princes héréditaires, 17 chefs de gouvernement, 3 épouses de chefs d’état, 8 vice-chefs d’état, 6 vice-premier ministres, 4 présidents de parlement, 12 ministres des affaires étrangères, 13 ministres, 24 ambassadeurs, 10 dirigeants d’organismes internationaux.

On comptait aussi les délégations de 23 Églises orthodoxes et orthodoxes orientales, 8 d’Églises et Communions occidentales, 3 d’organisations chrétiennes internationales, plusieurs représentant l’hébraïsme, les religions non-chrétiennes et le dialogue inter-religieux.

Image manquante
Pont.jpg
Le pont Victor Emanuel le 06/04/05

Du 2 au 8 avril, plus de 3 millions de personnes sont arrivées à Rome : 21.000 entraient à l’heure en la Basilique Vaticane, 350 à la minute. L’attente allait de 13 à 24 h, avec une queue maximale de 5 km. Le jour des funérailles 500.000 fidèles se trouvaient Place-St.Pierre et Via della Conciliazione, 600.000 dans les sites urbains dotés d’écrans géants. Sur le parvis de St.Pierre se trouvaient 400 handicapés.

Le nombre des volontaires a été de 8.000, dont 1.300 à Tor Vegata, 1.500 au Vatican, 450 dans les gares, le reste sur les sites dotés d’écrans. Plus 2.000 Scouts, 11.900 Agents de sécurité dont 530 frontaliers et 8.963 à Rome (4.500 ordre public, 1.640 à la protection des 1.800 personnalités, 1.763 agents spéciaux, 2.400 dans les provinces voisines), 1.000 pompiers, 6 hélicoptères des forces de l’ordre, 400 soldats, 2.700 policiers municipaux, 7.000 cheminots, 4 spécialistes en catastrophes, 3.500 agents écologistes, 1.500 conducteurs de bus.

On a compté 1.000 trains spéciaux (total de 800.000 passagers) à compter du 2 avril pour 8.000 passagers en transit par Rome, dont 6 polonais transportant 5.000 personnes, 5.200 bus de tourisme et 1.800 bus urbains par jour, 25 écrans géants, 3 millions de bouteilles d’eau distribuées et 3.600 WC chimiques, environ 4.000 secours sanitaires, 21 postes de secours, 100 ambulances, 1.150 tentes (8.000 places) à Tor Vergata, 8 cantines mobiles, 400 points d’eau, 6.000 lits, 20.000 appels ont été géré par des agents communaux et des volontaires chargés l’accueil dans les différentes langues, dont le chinois et l’arabe.

La municipalité de Rome a placardé 3.500 affiches le 3 avril pour saluer le Pape défunt, dont deux placard géants sur le Lungotevere (6 x 9 m) : "Merci. Rome pleure et salue son Pape.

1. Sources : VIS: service d'information du Vatican (sigle anglais)

Voir aussi


Image manquante
Vatican_flag_medium.png
Drapeau du Vatican

Articles en rapport avec le pape Jean-Paul II, sa vie, son histoire, sa mort. Image manquante
Vatican_flag_medium.png
Drapeau du Vatican

Sa biographie · Naissance :18 mai  1920  à Wadowice -  · Mort : 16 octobre  1978  au Vatican · Église catholique romaine · Sa papamobile · Liste des dix règnes pontificaux les plus longs · Visites du Pape · Sa mort · Son testament · Réactions après sa mort · Ses funérailles · Personnalités à ses funérailles Conclave de 2005 électeurs

See also: Funérailles du pape Jean-Paul II, 16 octobre, 18 avril, 18 mai, 1920, 1978, 2005